Actualité du crédit en général : Crédits à la conso : les credits renouvelables dans la ligne de mire d'UFC-Que-Choisir - Creditland.fr

Un site de la société

en partenariat avec PANORANET

Actualités du credit / Actualités du crédit en général / Crédits à la conso : les credits renouvelables dans la ligne de mire d'UFC-Que-Choisir
Actualités du Crédit en général

PictoCrédits à la conso : les credits renouvelables dans la ligne de mire d'UFC-Que-Choisir

tirelire-argent-calculatrice
Rien de plus simple que de s’endetter. Patricia en a fait l’expérience. Comme d’autres conseillers litiges de l’association UFC de Moselle, elle s’est rendue incognito dans un magasin d’ameublement pour sa fille. Elle demande quelles sont les possibilités de financement d’un achat dépassant les 1 000 euros. « Le vendeur propose illico un crédit revolving sans proposer d’autres solutions, sans demander la solvabilité de ma fille », témoigne Patricia, atterrée. 

En une phrase, le commerçant a balayé la loi Lagarde imaginée l’an passé et visant à protéger le client et à empêcher la distribution de crédits à tout va. Un garde-fou inefficace, rarement appliqué au vu de l’enquête réalisée par les bénévoles de l’association de défense des consommateurs. 

Les antennes de Thionville, de Metz, de Moselle-Est et de Dieuze ont fait le test dans 27 commerces du département pour réaliser leur enquête, entre le 21 janvier et le 4 février, toujours selon le même scénario.

Solvabilité des clients vérifiée une fois sur cinq


Dans 71 % des cas, aucune alternative n’est proposée à l’emprunteur. L’information sur les caractéristiques du crédit (comme le montant des intérêts sur les mensualités) est négligée. « 63 % des demandeurs ont manqué de conseils », relatent les enquêteurs. En outre, la solvabilité des clients n’est vérifiée qu’une fois sur cinq. Enfin, les vendeurs sont censés consulter le fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers…Peine perdue.

« Nous avons déjà reçu une personne cumulant à elle seule 30 crédits renouvelables », explique le président de l’UFC à Thionville. Les dossiers de surendettements, cumulant ces crédits à la consommation, ont explosé sur l’ensemble de l’Hexagone (+6,6% en 2011) et la Moselle n’est pas épargnée.

Faire appliquer la loi Lagarde !


Pour pallier ces dérives multiples pointées par l’enquête, l’association de consommateurs saisit la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) « pour que la loi Lagarde soit respectée ». Les bénévoles comptent sur un coup de pouce des parlementaires du département. Ils souhaitent aussi qu’une meilleure distinction entre carte de fidélité et carte de credit renouvelable, souvent confondues, soit garantie. Tout comme la vérification de la situation financière du client dès le 1 er euro emprunté et la demande systématique des pièces justificatives pour un crédit d’un montant de plus de quatre chiffres. Des mesures devenues nécessaires à courte échéance.


Rédigé par
19-04-2012
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction
Crédits à la conso : les credits renouvelables dans la ligne de mire d'UFC-Que-Choisir 0

Picto

S'abonner au flux RSS

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières actualités en direct.
PictoCreditland
Trouvez le crédit qui vous convient:
Je complète le formulaire pour définir mon profil
Je compare les offres correspondant à mon profil
Je choisis le crédit qu'il me faut
Picto

Baromètre immo

AnnéesTendanceTaux
max
Taux du
marché
Taux
min
7 ansTendance
4,1%
3,3%
2,75%
10 ansTendance
4,15%
3,4%
2,99%
15 ansTendance
4,52%
3,65%
3,28%
20 ansTendance
4,75%
4%
3,55%