Actualité du crédit revolving : Credit revolving : tout juste solvable, besoin d'un prêt? Par ici... - Creditland.fr

Un site de la société

en partenariat avec PANORANET

Actualités du credit / Actualités du crédit revolving / Credit revolving : tout juste solvable, besoin d'un prêt? Par ici...
Actualités du Crédit revolving

PictoCredit revolving : tout juste solvable, besoin d'un prêt? Par ici...

drapeau-americain-USA
Aux États-Unis, on dit « vive le crédit » ! Certaines banques de credit renouvelable repartent déjà à la chasse de clients contre lesquels elles étaient en procès, quelques semaines auparavant. Abattus par la crise financière, et parfois criblés de dettes, ils sont nombreux à ne plus avoir accès au crédit revolving aux Etats-Unis. Il semblerait pourtant que la méfiance laisse place de nouveau à un climat de confiance de la part des banques de cr33;dit.

C'est en tout cas ce que laissent à penser certaines institutions financières telles que Capital One ou GM Financial, qui commencent à se remettre de leurs pertes et qui en profitent pour repartir à la chasse aux "laissés pour compte" du credit revolving. Regagner la confiance des emprunteurs déchus. 

Solliciter les clients au crédit…tous les clients !


Capital One est l'un de ceux qui font la cour aux emprunteurs, même à ceux qui sortent tout juste de la faillite. Lorsque la porte-parole de Capital One, Pam Girardo, est interrogée sur la stratégie de son groupe par le New York Times, elle s’explique : « Nous voulons fournir un accès raisonnable au crédit renouvelable avec des garde-fous, pour s'assurer que les consommateurs restent sur la bonne voie ».

Ce n’est pas tout à fait la version de Shauna Ames, 41 ans, qui rapporte au NYT avoir reçu une offre pour une carte de crédit de la part de la société. Sauf qu’elle sort tout juste d’un procès avec Capital One, contre qui elle a perdu l’an dernier, alors qu’elle croulait sous 5 485 dollars de dettes. « Je ne peux toujours pas y croire », affirme-t-elle dans le journal américain. Pourtant  la banque en question affirme ne pas solliciter les clients contre qui elle a intenté une action en justice. « Nous croyons que nous pouvons établir des relations à long terme avec des produits fondés sur la réussite des consommateurs », répond quant à elle Pam Girardo.

Emprunteurs accros au credit et banques vicieuses ?


Une chose est claire : les banques ne lésinent pas sur la publicité, comme le note Synovate, une entreprise d'études de marché. Certains élaborent même des cartes de crédit spécialement à destination des emprunteurs endettés. L'an dernier, Capital One a introduit une carte de crédit permettant d'abaisser son taux d'intérêt  après la première année de remboursement.

Alors que pour certains économistes l'augmentation des prêts est un signe d'amélioration de l'économie, les associations de consommateurs s'inquiètent de voir les institutions financières s'attaquer de nouveau aux emprunteurs les plus vulnérables et souvent accrocs au crédit. 

Après la rigueur, l’ouverture donc, mais à quel prix pour les banques de crédit et pour les investisseurs ? Pour le moment on peut peut-être s’en tenir à cette observation de Michael Binz, un directeur général de S&P : « Il s'agit d'un relâchement normal des normes de crédit parce que les banques pensent qu'ils peuvent se développer à nouveau ». 

Les subprimes sont-ils de retour ?
Rédigé par
16-04-2012
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction
Credit revolving : tout juste solvable, besoin d'un prêt? Par ici... 0

Picto

S'abonner au flux RSS

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières actualités en direct.
PictoCreditland
Trouvez le crédit qui vous convient:
Je complète le formulaire pour définir mon profil
Je compare les offres correspondant à mon profil
Je choisis le crédit qu'il me faut
Picto

Baromètre immo

AnnéesTendanceTaux
max
Taux du
marché
Taux
min
7 ansTendance
4,1%
3,3%
2,75%
10 ansTendance
4,15%
3,4%
2,99%
15 ansTendance
4,52%
3,65%
3,28%
20 ansTendance
4,75%
4%
3,55%