Actualité du crédit immobilier : Immobilier, avant ou après les élections présidentielles ? - Creditland.fr

Un site de la société

en partenariat avec PANORANET

Actualités du credit / Actualités du credit immobilier / Immobilier, avant ou après les élections présidentielles ?
Actualités du Crédit immobilier

PictoImmobilier, avant ou après les élections présidentielles ?

Assurance maison : Allianz facilite le relogement
Attendre ou franchir le pas? A quelques semaines des élections présidentielles et législatives, l'évolution des taux des crédits et des prix de vente plaident en faveur de l'audace... à condition d'en avoir les moyens.

Nouvelle baisse de la note de la France ?


Les courtiers en prêts immobiliers sont unanimes: la baisse des taux amorcée en début d’année se confirme en mars, avec des reculs oscillant entre 0,05 et 0,10 point pour les prêts à 15 et 20 ans. Une embellie qui pourrait toutefois être de courte de durée. Les agences de notations devraient abaisser la note de la France après les élections présidentielles.

Or, si la dégradation par S&P en janvier n’avait pas entraîné de hausse des taux parce que les banques l’avaient déjà anticipée, ces nouvelles dégradations ont toutes les chances de se traduire par un retour à des taux de 4,5 à 5%, contre 3,75 ou 4% aujourd’hui à 15 ou 20 ans. C’est donc le moment d’en profiter.

Dossier solide obligatoire !


Encore faut-il avoir un dossier solide. Si les banques prêtent moins cher, elles sont toutefois plus exigeantes. Face à la menace du chômage, il n’est plus question de dépasser le seuil d’endettement de 33%, même pour un ménage à très haut revenu. Fini aussi les prêts à 110%: un apport minimum de 10%  est aujourd’hui exigé pour couvrir les frais de notaire.

Si votre dossier est en béton, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en frappant à toutes les portes. Vous pouvez utiliser un comparateur de credit immo également. « Les banques sont en panne de dossiers en raison de la baisse de la volumétrie, donc elles ont la capacité de traiter les dossiers et l’envie de prendre de nouvelles parts de marché », explique Empruntis. 

Prix stables, pas de baisse en vue !


Faut-il attendre que les prix baissent ? L’idée fait recette depuis l’été 2011 et pourtant, l’effondrement des prix n’est pas pour demain à en croire les professionnels. 

Dans les zones les moins tendues, c’est donc le moment où jamais de négocier les prix. Ailleurs, mieux vaut rester philosophe. « La notion de marché immobilier n’a pas vraiment de sens, car tout dépend de la situation de l’offre et de la demande localement », souligne Philippe Buyens le directeur de Guy Hocquet. La preuve: parmi les 500 agences franchisées de son réseau, les prix ne bougent pas depuis le début de l’année et les ventes sont quasiment stables.

Rédigé par
26-03-2012
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction
Immobilier, avant ou après les élections présidentielles ?0

Picto

S'abonner au flux RSS

Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières actualités en direct.
PictoCreditland
Trouvez le crédit qui vous convient:
Je complète le formulaire pour définir mon profil
Je compare les offres correspondant à mon profil
Je choisis le crédit qu'il me faut
Picto

Baromètre immo

AnnéesTendanceTaux
max
Taux du
marché
Taux
min
7 ansTendance
2%
0,95%
0,53%
10 ansTendance
2,1%
1,15%
0,7%
15 ansTendance
2,41%
1,4%
0,96%
20 ansTendance
2,72%
1,65%
1,12%